top of page

Les édulcorants de synthèse : une réalité inquiétante


Article :

Dans notre quête de solutions anti-obésité, les édulcorants de synthèse ont été longtemps présentés comme une réponse idéale. Mais la vérité est bien différente, et nous nous sommes trompés de chemin…

En 2013, l'EFSA assurait que l'aspartame était sans danger pour la population en général. Des propos rassurants relayés également par l'Anses, bien qu'ils soulignaient la nécessité d'approfondir nos connaissances…

Cependant, il semble que nous ayons pris du retard dans nos recherches et oublié le principe de précaution.

Aujourd'hui, on accuse les édulcorants de synthèse d'augmenter les risques d'obésité et de diabète de type 2, une ironie déconcertante.

Mais ce n'est pas tout. Ces édulcorants perturbent également notre écosystème intestinal.

L'écosystème intestinal, ou microbiote intestinal, est une communauté complexe de micro-organismes présents dans notre système digestif. Il joue un rôle crucial dans notre santé en participant à la digestion, en soutenant notre système immunitaire, en protégeant contre les agents pathogènes, en synthétisant certaines vitamines, en influençant notre humeur et notre bien-être, et en influençant le métabolisme des médicaments. Maintenir un équilibre sain de notre microbiote intestinal est essentiel pour notre santé globale.


Par exemple, l'aspartame a la capacité d'inhiber une enzyme cruciale pour la détoxification des LPS (lipo-polysaccharides, fragments de membranes bactériennes Gram-). Cela entraîne une augmentation de la présence des LPS, avec un risque accru d'inflammation et d'insulinorésistance.

Une nouvelle étude en mars 2022 ajoute une pierre à l'édifice : des chercheurs français ont établi, grâce à des études in vitro et in vivo, une possible augmentation du risque de cancer liée à l'aspartame et à l'acésulfame K.

Les personnes qui en consomment le plus (l'équivalent de 2 sucrettes par jour, une quantité raisonnable) voient leur risque de cancer du sein augmenter de 13 %.

D'autres types de cancer, tels que ceux du côlon, de l'estomac, du foie, de la bouche, de l'œsophage et de la prostate, sont également concernés.

Le Coca zéro se présente comme une alternative "zéro sucre", mais il est surtout "zéro pour la santé".

Je suis atterrée de constater le temps qu'il nous a fallu pour que ces informations soient rendues publiques. Je suis déçue que, malgré les preuves, la promotion de ces édulcorants persiste sous prétexte que "rien n'est prouvé, ce ne sont que des présomptions". Et je suis frustrée par le manque de discussion sur ce sujet maintenant que nous sommes conscients des risques.

Voici comment "la solution" s'est transformée en un véritable problème : vouloir remplacer le sucre par quelque chose de pire. Il est évident que ce n'était pas la meilleure idée…

Et si on restait dans le sucre naturel de vos fruits, en effet, par exemple quelques fruits rouges dans votre yaourt nature sera beaucoup plus intéressant.

43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page