• Angelique

La salade?


Chaque jour on nous annonce une nouvelle menace contre notre santé. Et alors qu’on nous présentait il y a peu la salade verte, la scarole ou la laitue, comme l’atout essentiel d’un régime équilibré, une mine de vitamines (b9, C), de fibres, d’antioxydants ( lutei lutéine et xeaxantineset de minéraux, depuis quelques temps on nous demande de nous en méfier. Pourquoi les scientifiques mettent-ils la salade à l’index ? Une étude publiée par l'association "Générations Futures", a révélé que les salades vendues en France font partie des légumes qui contiennent le plus de résidus de pesticides, dont certains sont des perturbateurs endocriniens.

De plus cinq pesticides interdits en France ont été retrouvés, dont du DDT.

La salade en sachet

Victime d’un rinçage chloré, qui lui retire une partie des vitamines qu’elle contenait, la salade, sortie de son sachet, conserve des traces de chlorates et de chlore que l’on avale forcément en la mangeant.

D’après une enquête publiée par l’association UFC-Que choisir, ce lavage industriel en bain chloré, interdit dans plusieurs pays, n’est pourtant d’aucune utilité pour débarrasser les feuilles des résidus de pesticides.

Que la salade soit cultivée en pleine terre ou en serre, qu’elle soit ou non sous sachet il faut donc :

Laver votre salade !

Comment laver la salade

Enlevez les feuilles abimées.

Lavez la salade dans 3 ou 4 bains successifs dans l’évier et le bac de l’essoreuse.

Ajoutez dans la première eau de lavage quelques gouttes de vinaigre d’alcool blanc.

À chaque saison, sa salade!

Il existe 2000 variétés de salade dans le monde, environ 250 en France. Pour mieux profiter de leurs bienfaits, l’idéal est bien sûr de les déguster à la bonne saison. Le PNNS* nous rappelle que trois grandes familles permettent ainsi de varier les plaisirs toute l’année: - Les chicorées, d’octobre à février: scaroles, frisées rouges ou vertes, endives ou chicons... appréciées pour leur petite amertume - Les laitues, de mai à septembre: sucrine, rougette, iceberg, batavias, feuilles de chêne, romaines... Ce sont les plus consommées - Les petites salades, d’octobre à avril: mâche, cresson, roquette, pourpier, pissenlits, oseille, pousses d’épinard, mesclun...

Toutes les salades ne se valent pas...

La moins intéressante: l’iceberg. Cette sorte de laitue très blanche que l’on trouve dans les sandwichs du commerce est la moins nutritive. Elle contient par exemple 10 fois moins de caroténoïdes que la frisée.

Les meilleures: Toutes les salades sont bonnes à croquer. Mais certaines sont plus riches en antioxydants (la frisée rouge ou verte), plus riches en calcium (la romaine) ou plus riches en vitamine C (la mâche). D'où l’intérêt de jongler avec différentes variétés. À noter que les petites salades sont particulièrement riches en bons nutriments de tout bord. Pensez à faire vos mélanges au marché par exemple en ajoutant des pousses d’épinard, de cresson... Et Bio au maximum ou votre petit paysan du coin ☺️ Enfin pensez à un assaisonnement santé... nous en parlerons

31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Des omégas 3 oui!

Ils agissent sur la perte de poids, au moins en partie, en limitant la transformation des cellules pré-graisseuses en graisse et en fluidifiant les membranes cellulaires pour faciliter le déstockage.